L’équipe de Make it mooove

IMG_1113.jpg
Nawal Benali – Rédactrice en Chef et Journaliste 
Fondatrice de Make it mooove 

« La culture urbaine est omniprésente que ce soit dans la musique, la mode ou la manière de vivre contemporaine. Pourtant ses acteurs et artistes restent encore sous-représentés voire méconnus dans les médias. Il est important de pouvoir en parler et d’informer sur son histoire, ses courants, ses dérives et ses perspectives, avec toutes ses composantes. Au début, c’était ça l’idée du projet du site. Le temps passant, on s’est rendu compte qu’on avait de moins en moins envie de mettre des barrières en cloisonnant la ligne éditoriale dans un registre street/hip-hop, car finalement ça reste de la culture et de l’art : des espaces où les frontières n’existent que dans l’esprit de celui qui a besoin de coller des étiquettes sur ce qu’il perçoit. Va pour la culture avec un grand « C » alors !  Inclure tout individu qui y prête attention, que ce soit par curiosité, passion ou engagement, c’est aussi une des priorités de Make it mooove. Rendre accessible le contenu et le savoir, c’est prôner l’échange, donc la culture. »

 

33381987_2123352607946397_514573739606671360_n

Sacha Noyé – Chroniqueur et Artiste 
« Les critiques de Sacha Noyé »

Sacha Noyé, peut être défini comme l’électron libre de son propre travail. Avide de concepts en tous genre, il est difficile de déterminer s’il est photographe, graphiste, dessinateur… poète ? L’essentiel est de faire voyager, de faire rêver, de faire réfléchir ou réagir. La polyvalence offre une multitude d’axes dans l’art. Chose que le jeune homme a bien compris et qu’il arbore avec ferveur. Être engagé dans la cause que l’on aborde, quitte à l’étendre, la distendre, la déformer, ou la suggérer, elle ne doit pas être vide de sincérité.

À la tête du LuG, un collectif de plasticiens parisiens, il vise plus loin en tentant de créer la synergie entre tous ces artistes éclectiques, mais aussi lors des évènements qui vont de pair avec leurs actions. Après tout, pourquoi se cantonner à un monde, lorsqu’on peut créer des ponts entre les univers ?

 

pauline

Pauline Knaff – Journaliste