Billet d’humeur – R.I.P Fouquet’s

Ça va trop loin ! Jusque-là nous nous sommes tus, nous avons toléré mais rien ne va plus ! Samedi passé qu’y avait-il ? La énième manifestation des gilets jaunes dans la capitale (je ne compte même plus). À force ça avait fini par devenir une attraction : « Tu fais quoi samedi, tu galères ? Viens, on va avec les gilets jaunes ». Ce mouvement finalement, c’était un peu comme une grande réunion de famille dominicale où on se retrouve malgré nous à composer avec les oncles Riton et Didier, les plus agaçants et revêches, mais pour qui on a quand même de l’affection. Voilà, en clair c’était chiant, mais comme c’était là, on faisait l’effort.

Aujourd’hui je tiens un discours de snob et j’assume. Casseurs, qu’est ce qui ne va pas dans votre psychée ? Vous avez osé vous en prendre au Fouquet’s sans vergogne ! « Ah mes sels ! ». Que de barbarie ! À cause de votre muflerie la quintessence du raffinement culinaire n’est plus ! Les mauvaises langues diront que je suis une hypocrite par ce qu’on me croisait plus au Mc Do de la place de Clichy que là-bas… Niaiseries ! Je suis de la haute même si je n’en ai pas l’air enfin !

Lorsque les images sont apparues sur mon écran de télé, j’ai senti mon cœur choir. Et ces journalistes de BFM qui repassent en boucle cette tragédie, comme si nous avions besoin de remuer le couteau dans la plaie… Bien évidemment dans les 5 étapes du deuil, j’étais dans le déni. Réflexe du 21èmesiècle, j’ai été scroller sur les réseaux sociaux pour jauger un peu les opinions des internautes. J’y ai vu plein de twitts satiriques et improbables défiler, entre punchlines, photos et réflexions ignares mais tout de même amusantes. Plutôt divertissant, ma foi. D’ailleurs c’est comme ça que j’ai appris que certains manifestants avaient pris soin de déféquer dans des bouteilles afin d’assaillir les forces de l’ordre avec. Un grand moment de l’histoire de France ! Je clos la parenthèse et en reviens à mon cher disparu.

Je dois admettre qu’en guise de consolation, j’ai déniché quelques pépites : certains montages photo qui sont sortis sont extraordinaires. On y voit par exemple, le couple présidentiel assis dans un télésiège au-dessus de la masse de gilets jaunes et le Fouquet’s en ruine dans un coin. Mais je dois avouer que derrière ce talent pour l’ironie que j’admire tout particulièrement, je sens une de mes larmes poindre au coin de mon œil…

Là j’ai franchi un cap et je réalise. Je ne comprends toujours pas… Ces brutes épaisses vandalisent mon Fouquet’s au nom de quoi ? « On a décidé de s’en prendre à tous les symboles de pouvoir ou de capitalisme ! ». Mais enfin, arrêtez vos sornettes ! Outre le fait que vous n’avez sans doute pas les moyens de vous y rendre, on sait très bien que ce genre de met ce n’est pas votre cam. Vous êtes bien plus saucisse-frite avec une bonne grosse bière blonde, que ballotine de foie gras de canard, chutney d’automne et tranche de pain d’épice ! D’ailleurs si on suit votre raisonnement, vous n’avez qu’à vous en prendre au Parc des Princes ! Après tout pourquoi pas ? Ça brasse pas mal de capital par là bas si je ne m’abuse. Ah non ! On n’y pense même pas, le foot on n’y touche pas, bien entendu !

J’enrage et je fulmine ! Je préfère m’arrêter là et je mets fin à cette tirade d’un revers de cape ! (Magistral, non ?) Je vais me consoler en claquant l’argent que je n’ai pas chez Louis Vuitton tiens, ça va me consoler. Je me retire sur ces mots : « Repose en paix, Fouquet’s. Ils ne savaient pas qui tu étais, et ils ne le sauront jamais. ».

Nawal.B

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s