Le SNAP au Point Éphémère de Paris : le premier festival français dédié à l’univers du travail du sexe

SNAP, un nom qui claque mais qui est surtout le sigle de « Sex Workers Narratives Arts and Politics ». Pour la première fois à Paris, un festival de trois jours (du 2 au 4 novembre) est dédié à ces professions avec la présence de leurs acteurs. Un programme entre projections, expos et prises de parole des principaux concernés.

   Une grande première pour la France. Ce week-end le pays accueille dans la capitale le tout premier festival organisé par le collectif Art Whore Connection, consacré à l’univers du sexe monnayé. Un évènement entre art, sexe et revendications, avec une forte empreinte militante. Le but originel de ce week-end de trois jours au Point Éphémère, était en effet de mettre en lumière les tenants et les aboutissants de ce milieu qui comporte encore trop de zones d’ombres.

On s’insurge contre la législation qui défavorise la prostitution

Les titres des documentaires sont provoc’ et explicites : « Putes et féministes », « Hookers doing standing-up » et autres « Sex work is work ». Ici, on expose sans détours les réalités du métier, au travers des nombreuses voix venues témoigner. En même temps, le but est aussi de taper du poing sur la table contre les lois qui « encadrent » la profession. On se dresse notamment contre celle d’avril 2016, qui pénalise les clients des prostitués. Une nouvelle mesure de l’État, qui a pour conséquence de forcer les travailleurs du sexe à se retrancher dans des endroits isolés, éloignés des postes de police ,donc moins sécurisés. Le meurtre de Vanesa Campos, prostituée transgenre, en Août dernier, n’est qu’un exemple de ce qui est réellement vécu au quotidien, un point sur lequel insiste fortement le SNAP.

Une véritable réflexion autour de ce statut en tant que travail est proposée à l’issue du festival. Le SNAP s’inscrit par son initiative, dans le mouvement de démystification du monde de la prostitution, nécessaire à l’établissement de conditions optimales de pratique du plus vieux métier du monde.

Nawal.B

Sur le même thème « Peut-on être travailleuse du sexe et féministe ? » :

 

©cc/googleimages

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s