Lidiop Prince Baye Fall : « Humility, simplicity, way of my life »

   Que dire d’une voix qui dépasse le cadre des simples consciences ? Lidiop, c’est l’incarnation d’une transcendance, douce et brute à la fois. Et si la simplicité était la clé d’une sophistication qui outrepasse les codes ? Les influences s’entremêlent, subtiles, pour une musicalité qui infuse les âmes d’une philosophie poignante de richesse. À l’aube de la sortie de son album « Soul and Mind », le jeune homme en dit un peu plus sur ce qui l’anime…

    Des locks, une silhouette élancée, un regard profond souligné d’un sourire immaculé : une prestance à la fois forte et réservée. Les premiers mots ne sont pas encore échangés que l’on sent déjà l’atmosphère dans laquelle Lidiop s’apprête à nous plonger. C’est en toute simplicité que l’échange se déroule, les réponses sont minimalistes, et vont à l’essentiel. Et justement, tout est là. On comprend au fil des mots, que le passage vers l’univers de l’artiste, gravite dans la perception de cet « essentiel » : des valeurs humanistes, de paix et de partage. Simple, me direz-vous ? Encore faut-il se pencher sur l’essence même de la question. Dans un monde où la musique se fait le léger porte-voix des romances et amourettes en tous genres, Lidiop nous immerge dans ce qu’est l’amour véritable : celui de l’autre, de soi, celui d’un tout… en tout et pour tout.

« Pour moi chaque sourire est un disque d’or »

   Vivre sa musique et l’incarner dans ses moindres parcelles, c’est ce que le jeune homme s’applique à faire, comme il le dit lui-même : « sans forcer ». Lorsqu’on lui parle d’inspiration pour savoir comment elle se trouve, et si il la recherche, il balaye l’idée, d’un élégant tour de poignet avant de prononcer : « Non, c’est comme un robinet : tu l’ouvres et ça coule tout seul. ». Le naturel et l’authenticité priment donc dans l’approche de sa carrière, un aspect qu’il s’amuse à expliquer, lorsqu’on lui demande pourquoi il n’y a qu’un seul et unique clip de lui sur le net : « C’est fait exprès, je préfère qu’on vienne me voir en vrai, même si on peut retrouver mes titres sur plusieurs plateformes. ». Une volonté d’interaction directe, d’une proximité avec le public et surtout de procurer de réelles sensations : « Pour moi chaque sourire est un disque d’or ». « Ma musique est une mission : c’est plus pour réunir que pour divertir. Faire voyager, donner de la joie, c’est une envie de transmettre. Et le but, c’est aussi que chaque personne puisse se l’approprier. », confie l’artiste. 

 « Soul and Mind » : un nouvel album bientôt disponible

36914085_1990273620997137_5406560370426904576_o.jpg

  Revenir indéfiniment sur les origines sénégalaises du jeune homme et son parcours, qui le mènent aujourd’hui à sortir son premier album, serait rébarbatif. Qu’en est-il du futur et que nous prépare-t-il ? Un nouvel album, « Soul and Mind », [ndlr : en référence à son fils Souleymane] différent de son premier EP qu’il menait en acoustique. Alors quelles sont les couleurs de ce nouveau projet et qu’est ce qui diffère du précédent ? « Avant j’étais téméraire, je faisais dix mille choses en même temps. », rigole-t-il avant d’ajouter : « Maintenant, j’ai plus de maturité, d’expérience. Je vois cet album comme ma pièce d’identité et si j’ai voulu faire ce clin d’œil à mon fils, c’est parce qu’il a changé ma vie. ». C’est donc une approche  nouvelle, marquée par une paternité qui va de pair avec la redéfinition de la vision musicale de l’artiste, qui attendait le bon moment pour laisser éclore les bourgeons de ses nouvelles compositions : « En fait ça faisait longtemps que j’avais écrit cet album. Et d’ailleurs j’ai déjà écrit les trois prochains. ». Il semblerait que l’adage « Un temps pour chaque chose et chaque chose en son temps » prenne ici tout son sens, à observer la trajectoire du chanteur.

   Avec 14 titres raggae, mêlant anglais, wolof et français, Lidiop nous parle de spiritualité, d’amour, de tristesse, des relations père/fils, d’immigration… Au programme, des collaborations avec Meta and the Cornerstone ou encore Jahneration, mais aussi 5 clips qui illustreront ces titres. « J’ai déjà l’univers visuel en tête, les images me viennent quand je créé la musique. » explique Lidiop. Mais a priori, nous n’en saurons pas plus aujourd’hui. « Ah, ça c’est la surprise ! », esquisse-t-il, rusé, de sa moue taquine. Il faudra donc patienter jusqu’à leur sortie pour en découvrir davantage. En attendant, « Soul and Mind » suggère par ces prémices, la célébration, le rassemblement et l’émotion des sensibilités. Un florilège d’effusions, intenses et touchantes, autant par les textes que par les sonorités.

   Lidiop Prince Baye Fall : une voix aux multiples facettes, résonnante de sincérité, habitant chacune des syllabes, soigneusement dessinées par l’incandescence de sa clairvoyance. Une générosité qui prête son regard sans limites à celui qui l’écoute, le temps d’une chanson, d’un concert, afin de voir le monde à travers son âme. Une musique qui se vit et se laisse vivre.

Lidiop, une dernière pensée pour clôturer l’entretien ?

 » Just living simple

Be humble

Humility, simplicity, way of my life

Life is open book the more you go

The more you learn each one teach one

No matter about your colors, religions

Where you from the most important thing is heart beating « 

LIDIOP 

Pour toutes les informations relatives aux actualités de Lidiop, rendez-vous sur les réseaux sociaux.

Website / FacebookInstagram / Youtube 

Nawal.B

©cc/lidiopprincebayefall ©cc/pixographik

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s